Mecico

Méthode des gommettes

Cet outil est rattaché aux questions :

Comment accompagner des agriculteurs en circuits courts dans le pilotage de leur exploitation? En savoir +

Analyse/projection  En savoir +

 

Identification

Public visé : porteurs de projet, jeunes installés, agriculteurs expérimentés

Positionnement dans un parcours de formation : en troisième partie, après le recueil des informations et l’expression du ressenti

Facilité d’utilisation : Facile

 

Objectif

Analyser et synthétiser son système de commercialisation pour chaque modalité de vente

Identifier des points qui ne sont pas entièrement satisfaisants, des marges de manœuvre possibles

Identifier des pistes de travail collectif pour l’amélioration de ses points de vente

 

Durée

Variable en fonction du nombre de participants et de la place que l’animateur souhaite donner à l’échange de pratiques. Par exemple, pour un groupe de 10 personnes, avec des expériences plus ou moins longues, compter 2h.

 

Déroulé

En amont de l’atelier, l’animateur écrit sur un paperbord les différentes modalités de vente pratiquées par les participants (et éventuellement d’autres)

 

 Phase 1 : Mise en commun des réflexions de chacun par rapport à son exploitation

Après un temps de réflexion individuel d’analyse de ses circuits (voir par exemple l’animation « description dans le temps des circuits de commercialisation »), un tour de table des participants est réalisé. Chacun exprime sous forme d’appréciation globale son avis par rapport aux modalités de vente recensées, en utilisant le code couleur suivant :

  • bleu : modalité que je souhaiterais développer
  • vert : ça marche
  • orange : il y aurait des choses à améliorer
  • rouge : je souhaiterais arrêter cette modalité

 

L’animateur colle les gommettes de couleur sur le paperboard à côté de la modalité de vente dont il est question, en indiquant le prénom de la personne qui parle.

L’animateur invite les personnes à approfondir leurs propos.

Les autres participants peuvent intervenir pour poser une question. L’échange de pratiques se fait au fur et à mesure du tour de table.

 

Phase 2 : Perspectives collectives

A la fin du tour de table, les couleurs font apparaître une vision d’ensemble de la position du groupe par rapport aux différentes modalités de vente.

Les participants sont amenés à exprimer ce que cette vision leur inspire : y a-t-il des modalités sur lesquelles plusieurs personnes rencontrent des difficultés ? Ou plusieurs personnes qui souhaiteraient développer telle modalité alors que d’autres souhaiteraient l’arrêter …

En fonction de la suite du programme de formation et de la possibilité des participants de se réunir en autonomie, l’animateur peut faire des liens avec la suite de la formation ou proposer des groupes de travail reprenant les thèmes et problématiques soulevés pendant cet échange.

 

 Visuel

 

 

 

Variantes 

A la place des gommettes, l’animateur peut demander à chaque participant de donner une appréciation globale sur chacun de ces circuits de distribution par une note (de 0 à 5 par exemple). Ensuite, chaque participant se justifie. Il donne 2-3 éléments qu’il aime et 2-3 éléments qu’il trouve plus difficiles pour chaque circuit de distribution pratiqué. Il est préférable de traiter dans l’ordre circuits de distribution par circuits de distribution. Pour les candidats à l’installation, l’animateur peut demander ce qu’ils souhaitent développer et ces questionnements pour chacun des circuits de distribution envisagé.

 

Témoignages

  « J’ai utilisé cet outil lors de ma première rencontre avec le groupe. Les personnes ne se connaissaient pas toutes entre elles. Même si certaines se croisaient sur certains points vente, elles avaient un grand besoin d’échanges. Cette première journée a été très riche et a lancé une dynamique de groupe. Il y a eu une belle qualité d’écoute et des échanges intéressants entre participants.

Cet outil est intéressant car il permet à la fois :

  • une présentation synthétique et visuelle des circuits de commercialisation de chacun et des sujets sur lesquels les uns et les autres aimeraient se pencher davantage
  • des échanges d’expérience riches à partir des expressions de chacun.
  • des ébauches de formulation d’amélioration possibles.

Le fait que le groupe soit composé d’agriculteurs d’un même territoire me parait vraiment intéressant pour une animation de ce type : certains points de vente sont partagés par différents producteurs qui peuvent se donner des tuyaux. L’échange d’expérience se fait facilement puisqu’il n’y a pas à craindre la concurrence potentielle du voisin. »

Alexiane Spanu, Animatrice – formatrice à l’AFIPaR

« Donner une note de satisfaction sur chaque circuit de distribution a permis de susciter le débat. J’ai apprécié, avant de donner les difficultés de chacun  sur les modalités de commercialisation, de mettre en avant des éléments positifs. Le groupe a ensuite tenté de résoudre collectivement les dysfonctionnements exprimés par chacun. »

Moïse Cornée, animateur au CIVAM  agriculture durable du Maine et Loire