Mecico

Les représentations du métier d’agriculteur en circuit court

Les porteurs de projet arrivent avec leur représentation du métier. Formuler cette représentation mais aussi sa motivation à exercer ce métier de producteur commercialisant sa propre production, et la confronter aux autres, visent à préciser la pensée, et donc à l’éclaircir. Il s’agit aussi de poser le socle sur lequel ce projet s’inscrira.

 

Cette représentation évoluera tout au long de sa réflexion : des visites, des stages, des périodes de salariat… contribueront à l’affiner, à donner du relief à cette représentation initiale. Le porteur de projet peut se prêter par ailleurs à un exercice, en interpellant des consommateurs potentiels, des collègues sur leurs représentations relatives au métier d’agriculteur en Circuit Court.

 

A cette étape-ci des représentations et motivations, il peut être intéressant de faire travailler les personnes sur elles-mêmes:

  • Les gains et les pertes, liés à la mise en place de leur projet : n’allez-vous pas retrouver ce que vous voulez quitter de votre ancien travail (ex : la pression) ?
  • Les risques : pensez-vous prendre des risques en vous installant ? Lesquels ?
  • La place du conjoint : est-il informé du projet, de la nature des changements à venir, des risques… ? Est-il impliqué ?

 

Notre intention pour les porteurs de projets / objectifs

Notre intention : les porteurs de projets conscientisent l’écart existant entre la vision qu’ils ont du métier et la réalité à laquelle ils seront confrontés.

  • Que les porteurs de projets puissent exprimer leurs attentes sur le métier d’agriculteur en circuits courts
  • Que les porteurs de projets expriment les valeurs, les idées qui les animent et qui leur serviront tout au long de leur activité
  • Que les porteurs de projets expriment leur ressenti sur le métier
  • Que les porteurs de projets construisent un langage commun

Projet pédagogique

En partant de l’imaginaire des porteurs de projet (vision que les porteurs de projet ont de leur futur métier), les amener à réfléchir aux facteurs pouvant avoir un effet sur la mise en œuvre de leur projet et aux moyens d’adaptation dont chacun d’eux disposent. 

Moyens pédagogiques / outils

mini-icone-outil Photolangage (ou jeu dixit) Voir la fiche outil

mini-icone-outil  Le BlasonVoir la fiche outil

mini-icone-outil  Q-sort Voir la fiche outil

mini-icone-outil  La grande lessive  Voir la fiche outil

Durée

2 * 0,5 journée  

Déroulé

« De la représentation à la conscientisation du métier » 

 

1/ Expression individuelle sur les valeurs et les motivations (1h)

Quelle est la vision du métier d’agriculteur en CC pour les porteurs de projet ? Comment imaginent ils leur métier ? Comment se voient-ils dans ce métier ?

Chacun va pouvoir faire ressortir des valeurs, des idées, des attentes à partir du choix de photos qu’il aura fait.

mini-icone-outil Photolangage (ou jeu dixit) Voir la fiche outil    – 3 choix de photos possible

 

2/ Expression individuelle du ressenti sur le métier d’agriculteur en circuit court (20 min)

Connaître le niveau de motivation, de connaissance des porteurs de projet vis-à-vis d’un projet potentiel en CC et cerner les écarts (ou freins) qu’ils estiment avoir. Quelles qualités pensent-ils avoir et quelles difficultés pointent-ils ? Cet exercice va aussi permettre de poser des objectifs et de se projeter.

mini-icone-outil  Blason individuels Voir la fiche outil (peut servir de transition avec le point 4 )

Attention : Etre attentif aux points de vigilance, aux craintes ou aux écarts probables entre le rêve et la réalité …qu’il sera intéressant de reprendre et pointer collectivement (pour la suite de la formation)

 

3/ Construire un langage commun concernant le métier d’agriculteur en circuit court (1h)

Mettre en commun les blasons pour montrer la diversité des approches et représentations.

Pointer les questionnements qui serviront tout au long de la formation et pourront être repris en fin de formation.

Identifier les écarts ou freins exprimés.

mini-icone-outil  Blason commun Voir la fiche outil : synthétise les points et questions communs

 

4/ Intégrer la nécessité de marge de manœuvre (30min)

Quelles sont, selon vous, les éléments qui pourraient poser problème dans l’organisation et le travail d’un agriculteur en CC ?

Quelle(s) organisation(s) mettre en œuvre pour garder de la flexibilité, pour s’adapter aux imprévus ou « modifications de programmes » ?

A partir du travail précédent, faire ressortir les principaux aspects qui sont à travailler et à considérer dans le cadre d’un projet CC

 

5 / Agriculteur en CC : à chacun son style

Qu’est-ce qui me caractérise ? Quel est mon style ? En quoi cela est un atout pour la commercialisation en CC ? En quoi ce sera gênant pour moi ? Quels points d’efforts à envisager ? Que mettre en œuvre pour cela?

 

Evaluation

Construction d’un blason collectif sur le métier d’agriculteur en circuit court