Mecico

Le bonheur de parler d’argent

L’idée de ce module tient au fait qu’au-delà des porteurs de projet, on observe qu’en circuit court, la relation à l’argent n’est pas si simple.

 

Culturellement, en agriculture, rares sont les agriculteurs qui fixent leur prix en circuit long. En circuit court, il faut se positionner, et l’exercice n’est pas de première simplicité : que serait la juste valeur de mes produits ? Il s’agit là d’une marque de reconnaissance : que vaut mon travail (sans oublier de savoir combien mon produit a coûté à produire) ? Quelle valorisation de mon signe de qualité, de mes choix éthiques ? Est-ce mon choix ou une garantie de qualité qu’il convient de faire valoir ? Et si quelqu’un discute le prix, quelle posture j’adopte ? Quand je dis « je veux que mes produits soient accessibles à tous », quel sens j’y donne ? Comment je pense la pérennité de mon système et le prix convenable pour tous ? Quel lien entre « j’ai besoin de peu pour vivre » et la « juste valeur de mon produit » ?

 

Autant de questions qu’il semble pertinent d’approfondir.

 

Notre intention pour les porteurs de projets

Permettre aux porteurs de projet de réfléchir à leur relation à « l’argent » dans la réalisation de leur projet 

Objectifs pédagogiques

  • Que le porteur de projet clarifie sa relation à l’argent dans son projet afin d’être plus « à l’aise » sur ces questions
  • Que le porteur de projet identifie ses motivations dans « Pourquoi devenir vendeur ? »

Moyens pédagogiques / outils

mini-icone-outil Brainstorming  Voir la fiche outil

mini-icone-outil Autour d’un mot  Voir la fiche outil

mini-icone-outil Photo-langage  Voir la fiche outil

Groupe de parole/intervenant extérieur.

Apports théoriques

Visite de terrain, intervention d’un acteur local

Durée

½ journée en fonction de la taille du groupe 

Déroulé

1/ Prendre du recul avec des éléments de définition

Débat d’introduction : quelle est votre définition de :

Argent, Richesse, Besoins

 

2/ S’impliquer dans le débat : « L’argent et moi »

A partir de questions simples, provoquer le débat et l’expression de tous les participants :

Vous sentez vous à l’aise pour parler, demander de l’argent en échange de vos produits ?

Vous sentez vous à l’aise dans le fait de gérer « l’argent » ?

Savez-vous, combien voulez vous gagner ?

Qu’est ce qui ferra pour vous la valeur de vos produits ?

Comment allez-vous gérer la relation avec les personnes qui auront du mal à vous payer ou à acheter ?

A quoi va correspondre pour vous l’acte de vendre des produits ?

 

3/ Auto évaluation

Ces questions ont-elles fait apparaître des interrogations ou actions que vous souhaitez mettre en place dans votre projet ?

 

Pour aller plus loin, selon les groupes et les demandes il est possible d’aller plus loin sur l’entrée de l’ « équité » :

Construire une relation avec ses clients avec une approche équitable

  • Intervention sur le fonctionnement des principes d’équité adapté au commerce (intervention extérieure) culturel (ex entrée libérale anglo-saxonne, notion de richesse)
  • Retour d’expérience de créateurs qui ont mis en place de nouveaux critères avec les clients (transparence coûts, argumentaire sur les entrées environnementales, charte des pratiques ou valeurs….)
  • Identifier une charte de valeurs par rapport à son projet

Evaluation

Faire un bilan en fin de séquence faisant le lien avec les perspectives