Mecico

Connaitre son territoire d’implantation et construire son réseau

La connaissance du territoire et l’existence d’un réseau sont essentiels dans la réussite d’un projet en circuit court. Beaucoup de pistes ont été développées pour approfondir ces thématiques :

 

  • Identifier son réseau proche, ne pas hésiter à le mettre à contribution pour confronter son projet de commercialisation en Circuit Court (tester un produit, une idée, une démarche)
  • Développer un réseau, c’est aussi se donner les moyens de trouver des informations nouvelles, contacter des personnes hors réseau « ordinaire » : quelqu’un qui a créé son activité dans un autre domaine et voir avec lui comment il s’y est pris pour préparer son installation, ses questions, ses recherches, sa réflexion autour de la commercialisation : ces expériences sont transposables ou peuvent aider à mûrir son projet.
  • Aborder le réseau sous l’angle territorial : avantages et inconvénients du territoire sur lequel je veux entreprendre ? Rencontrer un agent de développement d’un Pays, échanger sur le diagnostic de territoire : qui sont les habitants, quelle agriculture, quels paysages ? Regard sur les partenaires et autres acteurs du territoire comme personnes ressources pour mon projet ? Qu’est-ce que j’attends de ces partenaires ? Qui contacter et pourquoi les contacter ? Préparer ses entretiens. Réaliser une approche par une étude de potentialité : parfois, le marché n’existe pas parce que le produit n’existe pas. Identifier les stratégies sur les territoires, des élus locaux. Rencontrer une personne non originaire du territoire, voir comment elle s’y est pris pour créer son réseau, les difficultés qu’elle a rencontrées, les points facilitant…

 

L’échange d’expérience entre agriculteurs expérimentés  et porteurs de projets peut être un excellent moyen de s’intégrer dans le territoire et de constituer un réseau.

 

Voir le témoignage d’Alexiane Spanu. Animatrice Formatrice à l’AFIPaR

S’appuyer sur l’expertise des agriculteurs en circuits courts

 

 

Notre intention pour les porteurs de projets

Permettre aux porteurs de projet d’insérer leur projet en CC sur le territoire d’activité identifié et de repérer les partenaires de leur projet utile au bon développement de l’activité en CC (apprendre aux porteurs de projet à chercher des informations utiles).

Objectifs pédagogiques

  • Que le porteur de projet apprenne à regarder/comprendre le territoire et à se situer dans son environnement au regard de son projet en CC
  • Que le porteur de projet identifie les acteurs et personnes ressources nécessaires au bon développement de son activité en CC
  • Que le porteur de projet apprenne à construire, développer et entretenir son réseau de personnes et structures ressources
  • Réussir à définir une zone de chalandise, un territoire d’action/zone activité pour développer et commercialiser  en CC

Moyens pédagogiques / outils

mini-icone-outil Brainstorming Voir la fiche outil

mini-icone-outil Autour d’un mot Voir la fiche outil

Intervention d’un acteur local / Apports théoriques / Ou visite de terrain

Grille d’entretien / Carnet d’adresse vivant

Durée

1 ou 2 jours en fonction de la taille du groupe 

Déroulé

1/ Définition du territoire (et de la zone d’activité)

 

1.1  D’où tu viens ? Travailler sur les représentations de chacun par rapport au territoire (une question de « mise en jambes ») (20 min)

Quelle est la définition de chacun pour le « Territoire » ?

Permettre aux porteurs de projet d’aborder la notion de territoire de façon globale avant de cibler sur le lien avec les CC.

mini-icone-outil Brainstorming Voir la fiche outil  appréhender diversité de vécu, d’utilisation (service, circulation, mobilité, zone de chalandise),

mini-icone-outil Autour d’un mot Voir la fiche outil

 

1.2  Travailler par groupe (2 options en fonction du groupe) (30 min)

Chaque porteur de projet va maintenant pouvoir se questionner sur l’entrée territoire au regard de son projet et de la zone déjà identifiée ou pas. Attention : Pour les porteurs de projet utilisant le commerce par internet, la question devra être abordée autrement.

Groupe de territoire connu par les candidats : construire collectivement une grille de lecture pour analyser les avantages et inconvénients du territoire par rapport aux projets et la remplir (Peut être faire un exemple pour commencer)

Quel est le territoire de mon projet ? Comment y vit-on et comment est considéré un porteur de projet en CC ? Qu’est-ce que le territoire va apporter à mon projet de CC ? Qu’est-ce que mon projet en CC va apporter au territoire ? En quoi les CC sur ce territoire sont des plus-value ? Les porteurs de projet y voient-ils des opportunités de développement des CC ? Y a –t- il des structures, outils qui pourront m’aider à réaliser mon projet de commercialisation ?

Construire un tableau à items à l’aide du brainstorming

Groupe de territoire inconnu : travailler sur un outil support (grille de lecture) qui permettra aux porteurs de projet d’exploiter le territoire lorsqu’il sera identifié.

Est-ce que l’outil créé permet de décrire le territoire du projet et d’analyser en quoi le territoire peut favoriser le développement des CC ? Est-ce qu’il permet aux porteurs de projet d’analyser les atouts et contraintes du territoire au regard d’un projet de CC ? Quelles informations seraient intéressantes à chercher (pour mieux connaître le territoire, pour me permettre de m’implanter) ? Situer l’environnement souhaité (rural, péri-urbain, urbain…) qui peut permettre d’affiner la question.

Construire un tableau à items à l’aide du brainstorming

Intervention d’un acteur local ou visite de terrain (atouts, faiblesses) co-construction d’un tableau par candidat

 

1.3  Restitution de chaque groupe – 5 min par candidat

 

2/ Faire réseau, un moyen indispensable pour réussir son projet

 

2.1 Eléments d’information sur ce qu’on entend par faire réseau (Mise en lien avec d’autres termes proches : partenaires, prestataires, personnes ressources, réseau d’entraide, web…) Différents types de réseaux (pro, perso). (45 min)

Montrer le vocabulaire lié au « réseau » et dans le cadre des circuits courts tout en permettant à chaque porteur de projet d’identifier des structures et personnes derrière chaque famille d’acteurs.

 

2.2 Retour d’expérience (2h) de personne ayant développé cette approche dans la construction de leur projet.

Attention : avoir un témoignage de quelqu’un qui s’est installé sur un secteur qu’il  ne connaissait pas et qui n’est pas du territoire où se déroule la formation.

+ Préparer en amont avec le groupe des questions à poser à l’intervenant.

Permettre à chaque porteur de projet de faire des rapprochements ou des écarts en lien avec les travaux et réflexions précédentes.

 

2.3 A partir des besoins des porteurs de projets, trouver des réponses avec une entrée réseau.

→  Mettre en lien des besoins avec ce que le réseau peut apporter : comment je vais trouver mes contacts, de qui j’ai besoin, quelles relations j’ai envie d’avoir (marchand non marchand) , 15 min en individuel et mise en commun 5 min par personne (faire un parallèle entre le réseau et nos besoins, nos questions…) Ex : A qui pensent-ils s’adresser pour construire leur projet de CC, comment les contacter ? Voir ce qu’ils pourraient demander ou faire pour avoir plus d’éléments pour construire leur projet de CC. « Je pense voir telle personne » A oui, et pourquoi, tu connais celui-là ? » Faire prendre conscience aux porteurs de projet qu’entre eux, ils peuvent recueillir beaucoup d’information, et donc expérimenter qu’ils font réseau. On peut leur dire que ce qu’ils font naturellement en groupe, ils peuvent le cibler par ailleurs. Faire un temps court 15 ‘ et échanger pour enrichir les informations recueillies.

 

2.4 Apport d’outils pratiques (de 30 min à 1h30 min):

Préparer une rencontre, un rendez-vous important (téléphonique ou physique)

→ grille d’entretien préparatoire, Lister les points importants, construire le plan.

Voir continuer avec un jeu de rôle, mise en situation.

→ carnet d’adresse vivant (quelque chose qu’on suit au fil des rencontres)

 

2.5  Prise de hauteur (15 min)

Terminer la séquence par une lecture autour de la démarche créative dans laquelle les porteurs de projet sont entrés afin d’évoquer des points d’attention, être réalistes tout en restant fidèle à ses valeurs, utopies, envies qui aident à avancer.

Evaluation

La participation des candidats et la réussite de la construction des outils proposés