Mecico

Comment accompagner des agriculteurs en circuits courts dans le pilotage de leur exploitation ?

Un autodiagnostic pour répondre aux besoins des agriculteurs….

La pratique des circuits courts est caractérisée par sa complexité et l’imbrication de différentes activités et métiers. Cette complexité et le rythme effréné des agriculteurs exacerbent leur besoin de « prendre le temps de se poser, de prendre du recul » par rapport à leur exploitation. La stratégie de pilotage des exploitations et plus particulièrement l’organisation du travail font partie des priorités des agriculteurs en circuit court.

 

Ceux-ci ne conscientisent pas ou peu les compétences qu’ils développent dans leur travail. Or cette conscientisation est nécessaire pour déléguer du travail à des salariés ou à des prestataires, s’organiser au sein d’un collectif … La formalisation de ces compétences spécifiques aux circuits courts est un des éléments-clé de la professionnalisation des acteurs.

 

….Dans un contexte en évolution

Les démarches de circuits courts sont en plein développement. Intimement lié au contexte de l’exploitation et du territoire, les modes de commercialisation pour les producteurs sont amenés à évoluer de manière constante. Ces périodes d’incertitudes demandent de repenser son projet initial.

 

Offrir des réponses adaptées

Partant du principe que  chaque agriculteur est le premier « expert » de son exploitation, la démarche proposée repose sur un auto-diagnostic des exploitations par les agriculteurs. Rejoignant les pratiques d’éducation populaire ce diagnostic, rompt avec une logique « descendante » de formation qui consiste à livrer directement une analyse et une série de préconisations.

 

Il s’agit d’appuyer les agriculteurs dans leur réflexions stratégiques et de pilotage ; aider à la conscientisation des compétences ; le tout en lien avec les évolutions du contexte territorial et les changements au niveau des exploitations.

 

Le parcours proposé

Recueil d’information

Recueillir les informations nécessaires à l’analyse et à la projection des personnes par rapport à leur commercialisation En savoir +

 

Expression du ressenti

Faire exprimer les personnes sur leur situation et leur ressenti actuel. Repérer les décalages entre le vécu et le souhaité ((éléments sources de satisfaction ou de mécontentement). Repérer les envies et motivations des personnes dans ce qu’ils font. En savoir +

 

Projection

A partir des éléments d’analyse précis et de ressenti, et des situations réelles des participants, déterminer les moyens de tendre vers des situations souhaitées. En savoir +

 

 

Ces trois phases ne sont cependant ni chronologiques, ni cumulatives. Il appartient à chaque formateur de s’en saisir en fonction de ses besoins propres, selon la composition et les pré-requis du groupe en formation, l’interconnaissance des participants, la suite envisagée pour la formation…

 

 Recommandations générales concernant l’animation :

  • Garantir un espace sécurisé d’expression, être dans une attitude de bienveillance et de non-jugement et amener le groupe à être dans cette attitude.
  • Alterner les temps individuels et collectifs de mise en commun et de croisement des expériences de chacun.
  • Alterner les méthodes pédagogiques, varier les supports graphiques/écrits/oral …
  • Etre sur des pistes de solutions pour ne pas rester dans la frustration (ou montrer que l’on va y travailler dans la suite de la formation)
  • Laisser un temps de parole suffisant pour que chacun puisse exprimer tout ce qu’il souhaite
  • Se donner de la liberté, avoir des temps communs et des temps en sous-groupes en fonction des types de circuits, des types de production ou de problématique spécifique.